Quelques nouvelles du paradis

Après un périple tumultueux depuis Lyon jusqu’à Cap Skirring, ça y est, je suis bien arrivée.

Bato
Le bateau Aline Sitoe Diatta

Une escale à Casablanca et un avion avec du retard (pour cause de grève, français, nous ne sommes pas les seuls!)
Une nuit à Dakar et un coup de soleil attrapé le 11 novembre.
Le bateau jusqu’à Ziguinchor, escortés par des dauphins puis la galère pour débarquer seule mes cinq valises.
Le voyage en rodéo jusqu’à Cap Skirring par les chemins poussiéreux avec un déjeuner délicieux à l’alliance Franco-Sénégalaise avec Nelly et Ousmane que j’ai retrouvé avec plaisir.

Carabanne
Le port de Carabane, escale du bateau Aline Sitoe Diatta.

Nelly, chez qui j’habite, avec Ousmane, s’occupent bien de moi. On mange des fruits délicieux et demain matin nous partons en vélo tous les trois faire une petite excursion sur la route de Djembering. Nous sommes sensés avoir l’eau courante mais depuis mon arrivée nous n’avons pas d’eau. Donc on se douche, lave le linge et la vaisselle dans des seaux d’eau, c’est à l’africaine.

senegal arbre
Ousmane remplit les seaux d’eau.

Depuis deux jours, je suis au Cocon de Cabrousse, j’ai fait la connaissance de ces petits mômes adorables qui, comme moi, n’ont jamais leur dose de câlins. Je suis avec eux les après-midi avec deux autres toubab (blanches). Nous les aidons à faire leurs devoirs, nous soignons leurs bobos et nous jouons avec eux. Les femmes qui s’occupent d’eux toute l’année sont absolument charmantes et Michel, le papa de cet orphelinat, veille sur tout le monde d’un œil discret mais attentif.

le cocon
L’entrée de l’orphelinat, le cocon de Cabrousse.
gosses 2
Les petits dessinent pendant que les grands sont à l’école.
gosses
Câlin de groupe après les dessins.

Le soir, quand je rentre à la tombée de la nuit, je vais nager dans l’océan. L’eau est à plus de 30 degrés, je regarde les étoiles et si ce n’est pas le bonheur à l’état pur, ça s’en rapproche dangereusement. Mais ce soir une méduse a abrégé ma petite séance de détente et passant un peu trop près de mon pied.

Ici il fait très chaud, je suis heureuse et je pense bien à vous tous qui devez avoir une grisaille déprimante en France. Je vous envoie plein de soleil et de sourires.

cameleon

vue
La vue de chez Nelly.

Bokadiom!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :